Fichier positif : 4 raisons pour y aller

By | 18 mai 2010

Distribuer le credit pour tous !

En france, 40% de la population est considérée par les établissements de credit comme insolvable.
Une politique dite de scoring est appliquée par ces organismes prêteurs avant octroi définitif du credit.
Les populations demandeuses de credit, comme les CDD, les intérimaires, les bénéficiaires du RSA (ancien RMI) sont très souvent exclus du système de distribution des credits.


Sachez que dans les autres pays européens, c’est seulement 10% de la population qui est exclue !

Le fichier positif permettrait une avancée considérable dans la distribution du credit en ce sens que l’ensemble des credits, dettes et engagements financiers seraient centralisés et portés à la connaissance des organismes prêteurs.
Dès lors, ces organismes de prêts pourraient :

  • proposer des credits adaptés aux situations de chacun,
  • refuser des credits en connaissance de cause
  • distribuer des credits au plus grand nombre

Un credit plus responsable pour des utilisateurs responsabilisés

Aujourd’hui, pour accéder au credit tel qu’il existe en france, les demandeurs préfèrent passer sous silence certaines situations.
De là, peut démarrer l’empilement des credits (credit revolving très souvent, carte privative, credit immo…) et donc une situation de surendettement !

Le fichier positif permettrait :

  • de détecter ces situations de surendettement ou en cours de surendettement
  • de réaliser une prévention au surendettement en proposant des produits encore une fois adapté (regroupement de credit par exemple),
  • réduire le nombre de dossier de surendettement (toujours croissant en france) déposés à la banque de france

Une amélioration des mesures anti surendettement

Lors d’une situation de surendettement, le dernier recours est de déposer un dossier de surendettement (article à venir).
Malheureusement, les traitements de ces situations ne sont pas totalement curatifs !
Selon les commissions de surendettement, la méthode de calcul de reste à vivre (lien vers article urgence surendettement) diffère.
Par exemple, certaines comissions de surendetement prennent en charge les réparations du véhicule pour aller travailler, d’autres non mais prennent le RMI ou RSA dans les reste à vivre.

Donner une meilleure connaissance des clients aux établissements de credit

Le fichier positif en arrivant permettrait évidemment, aux établissement de credit, d’avoir une plus grande connaissance de leurs clients, de leurs besoins de credits et de pourquoi pas les orienter autrement, vers de l’épargne ou des aides nécessaires.

L’avis du blog credit responsable

  • Le fichier positif c’est une vision plus juste du credit, qui pourrait démocratiser ce produit tellement décrié.
  • C’est un pas vers le credit responsable avec une responsabilité partagée entre le preteur et l’emprunteur.
  • C’est moins de surendettement, moins de situation alarmante, plus d’équité sociale.
  • Dans ces conditions qu’attend le gouvernement pour passer au fichier positif et même plus au credit positif ?

N’hésitez pas à donner votre avis sur le sujet ou sur l’ensemble des sujets figurant sur ce blog ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *