Microcredit : une vision élargie du microcredit avec la microfranchise

By | 16 février 2011

De plus en plus, l’alternative offerte par le microcredit, dans le domaine du financement aux particuliers est présent.

Nous avons pu voir de plus près le microcredit revet 2 objectifs à travers les 2 types de financement qu’il propose :

  • microcredit personnel
  • microcredit professionnel

Vous pourrez obtenir plus d’informations en allant consulter nos articles donnant les détails sur ces 2 types de microfinancement.

Aujourd’hui, le blog du credit responsable souhaite aller un peu plus loin dans le domaine du microcredit professionnel avec la microfranchise.
Cette activité est lancée avec l’Adie (association pour le droit à l’initiative économique, qui n’a jamais aussi bien porté son nom qu’aujourd’hui).

Toujours dans un souci, d’inclure ou de réinclure les personnes en situation de précarité, l’Adie lance une solution de financement et donc de réinsertion clé en main : la franchise !

Microfranchise pour qui ? RSA, chomeurs, RMI, CDD ?

Pour l’Adie, il n’y a qu’une véritable cible, celles et ceux qui souhaitent mener leur propre activité et qui ont besoin d’un financement pour y parvenir !
Mais ici, sans faire d’exception à la règle, ils ont pensé ce produit avec en ligne de mire les jeunes sans emplois !

En effet, pour les jeunes sans emplois, 2 véritables obstacles se dressent devant eux lors de leur entrée dans la vie active :

  • l’accès au marché de l’emploi : ici le jeune est considéré comme junior ou sans expérience, en conséquence incompétant ou plus politiquement correct « avec du potentiel mais sur lequel il faut investir et donc passer du temps ».
    En conséquence, le jeune lors de ses recherches d’emplois, fait face à des annonces d’emploi dans lesquelles on lui demande d’avoir 5 ans d’expérience sur un même poste et de ne demander que le SMIC en terme de salaire.
  • l’accès au credit : évidemment quand le jeune sort de l’école et qu’il n’a pas d’emploi, il n’en reste pas moins que pour son émancipation, il a besoin de partir du cocon familial et donc de faire face à certaines dépenses.
    Mais sans emplois et donc sans revenu, le jeune n’offre pas de garanties de remboursement de credit.

L’Adie mise, avec les microfranchises, sur les jeunes sans emplois ayant des idées de développement d’activité.

Microcredit en microfranchise : les RSA et chomeurs sont-ils exclus ?

Aucunement ! Comme nous l’avons signifié, pour l’Adie il n’y a qu’une cible : les personnes souhaitant monter leur propre entreprise !
Les personnes en situation précaire comme CDD, chomeurs, RSA sont donc potentiellement des microfranchisés !
Cela s’adresse également à des personnes non ou peu qualifiées !

Microfranchise : les 4 avantages pour le microfranchisé

Une microfranchise facilement développable

L’Adie a décidé de privilégier des activités simples à développer et donc avec peu de frais fixes.
L’avantage réside ici dans le fait, que la principale valeur ajoutée de la microfranchise et donc son succès potentiel, se situent dans la matière grise du microfranchisé et dans sa volonté à développer son activité.
Une situation parfaitement adaptée au microfinancement dont les montants sont peu élevés. En conséquence :

  • en cas de succès, le seuil de rentabilité de la microfranchise est rapidement atteinte
  • en cas d’échec, la perte financière n’est pas trop lourde

Un microfranchiseur accompagné

L’adie, une fois de plus, fait preuve de volonté pour éduquer les différents acteurs économiques.
Un projet avant de voir le jour, doit être étudier et tester. De nombreux professionnels accompagnent donc les microentrepreneurs.
Dans le cas de la microfranchise, le microentrepreneur est accompagné par un franchisé dit « classique » et par des entrepreneurs sociaux.
Cela permet au microfranchisé d’avoir les notions des comptes à rendre à son franchiseur, des responsabilités qui lui incombent et des retombées économiques et personnelles qu’il peut attendre d’un tel projet. En effet, il suffit de lire dans la presse les différentes success story qui existent pour les franchisés qui parfois montent eux mêmes leur réseau de franchises !

Adie soutenue fortement dans sa démarche de réinsertion économique

La loi Lagarde sur la réforme du credit à la consommation le souligne fortement, il faut une plus grande distribution des credits sociaux ou micro credits. Dans le cadre des microfranchises, l’adie reçoit le soutien du ministère de l’économie mais pas seulement ! L’adie a le soutien du ministère de la jeunesse et des solidarités. Ce qui montre bien que ce projet est porté en avant pour une cible plutot jeune et sans emploi. Mais comme nous l’avons dit, les cibles prioritaires sont celles en situation de précarité ayant un projet solide et entrant dans le cadre de la microfranchise.
Un autre soutien de poids pour l’Adie, il s’agit de la Caisse des Dépots et des Consignations. La Caisse des dépots est un partenaire historique de l’adie et du microcredit. Il soutient donc logiquement cette initiative économique.

Microfranchise avec un investissement maximum de 10000 €

Pour développer une activité, il y a un besoin de fonds assez conséquent. Quand on parle de microfranchise, cela peut sembler contradictoire. Néanmoins le montant d’investissement maximum de 10 000 € laisse la porte ouverte à de nombreuses idées.
La microfranchise du moment est le vélobar qui utilise certainement très bien ce fonds et qui se développe selon toute vraisemblance assez bien.
L’Adie consent donc des microfinancements à ce type d’entreprise et consent également à des prets sur l’honneur.

Avis du blog credit responsable

Une nouvelle initiative de l’Adie qui va dans le sens de l’histoire. Nul doute que cet organisme, qui fait déjà parlé de lui, a de belles années devant lui.
Le microcredit est certainement le moyen de responsabiliser les individus qui font face à de lourdes difficultés. Le crédit conso doit prendre se virage pour continuer à exister, mais soyons vigilents à ce que les organismes de credit ne tombent pas dans le piège de l’ultraprofit sur le microcredit. C’est ce qui se passe aujourd’hui en Inde avec la crise que l’on connait !

A bientot sur le blog du credit responsable et n’hésitez pas à laisser vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *