Regroupement de crédit credirec: le harcellement pour regrouper les crédits ?

By | 23 février 2011

La semaine dernière en écoutant Europe 1, j’écoute le témoignage d’une femme de 69 ans, une grand mère plus exactement, ancienne femme de ménage à la retraite dont le
mari avait fait regrouper ses credits.

Surendettement : à n’importe quel moment !

Malheureusement pour cette femme, son mari décède et laisse derrière lui un certain passif pour l’organisme de credit qui était en charge du dossier de rachat de crédit : Credirec !

Ce passif, credirec met un chiffre derrière, il s’agit de 8000 € qui n’auraient pas été réglés !

L’organisme spécialisé dans le regroupement de crédit relance donc la veuve témoignante de ce reportage !

Pour cette dernière, il n’y a pas de passif, pas de dette de 8000 € !
Il n’y a donc rien à payer et ne s’en laisse pas compter; elle ne paiera pas !

De son coté Credirec, l’organisme de regroupement de credit parisien ne s’en laisse pas compter lui non plus et relance Nicole !
Et cela dure 2 ans, 2 ans de relance pour récupérer 8000 € qui ne sont peut être même pas à rembourser !!!
Des appels répétés, une cadence de 4 à 5 coups de téléphone chaque jours auront raison de la santé mentale de l’ancienne femme de ménage !

Credit, harcellement et regroupement de credit !

L’organisme de crédit, crédirec spécialisé dans le regroupement de créance, annonce clairement le jeu dans ses relances « si vous ne souhaitez pas payer, ce
sont vos enfants qui devront payer à votre place ! »
Cette mère et grand mère de famille craque et annonce à l’établissement de rachat de créance qu’elle va se suicider si les relances devenues harcellement ne
cessent pas !
Un suivi psychiatrique a été nécessaire à Nicole pour récupérer de cette aventure. L’analyse décèle un un stress post traumatique qui l’amène à une
dépression.
Le diagnostique psychiatrique est formel : il s’agit évidemment des relances, harcellement de credirec pour la récupération des 8000 € !

La grand mère attaque en justice la société de regroupement de crédit credirec et demande en dommage et intéret 10000 €
L’affaire était jugée devant le tribunal de Reims la semaine dernière.
L’affaire porte donc moins sur la dette de 8000 €, mais plus sur le dommage subit par Nicole à cause de ce harcellement.
On ne parle donc pas de responsabilité mais d’humanité.

L’affaire credirec : une bonne nouvelle pour les surendettés ?

Cependant attention, cette affaire au delà du fait divers, est peut être vécu par de nombreuses personnes en état de surendettement avancé.
Et dans ce cas, si le jugement donne raison à Nicole, une jurisprudence existera et n’ouvrira t’elle pas une brèche pour les personnes dans la même situation que Nicole : ce qui revient à un effacement des dettes pour préjudice morale, depression et stress post traumatique !!!!

Le blog du crédit responsable suivra avec attention la décision rendue par le tribunal de Reims (sauf en cas d’audience reportée).

4 thoughts on “Regroupement de crédit credirec: le harcellement pour regrouper les crédits ?

  1. Francoise Fondadouze

    Le problème, c’est qu’il ne s’agit pas de rachat de crédits, mais de rachat de créances. Deux techniques financières qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre !

    Francoise Fondadouze
    Gérante Rainbow Finance

  2. benoitsuzane

    Bonjour,
    Véritable témoignage d´un sérieux prêt reçu
    Lorsque les banques ou les proches ne peuvent vous suivre, il est bon de savoir qu’il existe une entraide quelque part. Suite à de nombreux rejets de dossier par les banques j´ai eu mon prêt de 45.000€ par l´intermédiaire de Mme Suzanne BENOIT qui m´a mis en contact avec un Monsieur intègre du nom André SCHNEIDER. Au départ je n´y croyais pas mais ma curiosité m´a poussé à essayer mais finalement j´ai pu obtenir ce prêt. Je viens de ce part vous informé pour que désormais vous sachez à qui vous adressez quand vous serez dans le besoin.
    Son email: pfinanceschneider@gmail.com
    Contacté-le si vous êtes dans le besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *