Microcredit : Prohiber ou tenter les autres moyens de financer son projet ?

By | 14 avril 2012

Hello à tous, il y a 2 mois maintenant nous avions abordé le thème des impacts sociaux économiques du microcredit dans notre société, et bien évidemment chez leurs utilisateurs.

Nous l’avions promis (malgré le retard) voici le 3ème volet de notre dossier sur les impacts socio économiques du microcredit chez les emprunteurs du crédit municipal de paris !

Très bonne lecture et n’hésitez pas à réagir !

Après les affectations, objets des microprets et les raisons qui amènent au microcredit, nous allons voir :

Constat n°3 : les autres demandes de prêt faites en parallèle de la demande de microcredit par les emprunteurs.

  • 1er postulat : le microcredit n’est pas forcément connu de tous (en tout cas ces dernières années)
  • 2nd postulat : le microcredit n’est pas la seule solution de financement

Alors, même si nous partons du fait que le micro crédit n’est pas la solution de la dernière chance, force est de constater que cette demande de microfinancement est réalisée en parallèle de demande de financement plus classique

1/3 des microemprunteurs interrogés dans l’enquête du CREDOC ont déposé une demande de credit auprès d’un établissement bancaire ou d’un organisme de credit.
Dans la plupart de ces cas, le projet de financement avait pour objet le logement.

La majorité des personnes interrogées dans ce cas, ont eu un refus de la part des banques. La raison de ce refus : pas d’emploi fixe chez le demandeur.

Les autres demandeurs de microcredit n’ont pas effectué d’autres demandes de prêts!
Et pour une raison évidente, quand on est en demande de microcredit, et sans ressources ou emploi fixe, on ose pas, on ose plus demander de prêt via un circuit classique. Peur de la réponse, peur des réponses négatives, peur d’entrer dans un cercle vicieux antidynamique !
Les demandeurs se retrouvent dans de l’autocensure  et dans la peur de la perte de confiance !

Demander un autre pret ou non : Que faut-il faire ?

  1. Oser ? utiliser tous les moyens à notre disposition pour réussir son projet, malgré de nombreux refus et envisageables ?
  2. Garder ses forces pour les moments les plus importants et se fixer des objectifs atteignables ?

Avis credit responsable :

Il faut se faire accompagner humainement dans un premier temps :

  • le projet est il viable, sensé ?
  • qui peut, financièrement, m’aider ,
  • Le microcredit est une chance d’y parvenir, ai-je d’autres moyens ?

Voici le chemin de fer à suivre selon le blog credit responsable pour réussir son projet !
Halte à la censure, oui à l’opportunisme !

One thought on “Microcredit : Prohiber ou tenter les autres moyens de financer son projet ?

  1. Astrit

    Thanks for the kind note, Tanny! It seems like you are doing some really cool work with Vive Peru and the CSR for Development blog! By all means, while it’s nice to have oiinigalrty in your programs, remember that those kids and communities don’t really ask for more than your commitment and judge what you deliver not by how many others have done the same thing, but by how it affects their life at the end of the day. It brings me to my strongest belief in the work we do: that what the world needs most right now is successful replication of great ideas, not ideas for the sake of oiinigalrty. All the best! Thien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *