Suppression du credit revolving : aide ou déresponsabilisation ?

By | 8 octobre 2012

Eh bien il se pourrait effectivement que début d’année prochaine, le crédit révolving ne soit plus qu’un mauvais souvenir !

On a eu le premier volet avec la loi lagarde ! Le crédit tue !

Démagogie + quelques fausses vérités + répondre à une préoccupation populaire = frapper les banques qui s’enrichissent sur le dos des pauvres !

Cette dernière phrase a un peu de vérité c’est vrai, car tout le monde n’est pas armé de la même manière face au charabia bancaire, mais nous étions tout de même entré dans une phase de déresponsabilisation de la population qui contracte ce genre de produit.
Et à l’inverse aucune mesure n’était proposé pour répondre aux problèmes grandissant du surendettement (passif) celui provoqué par des accidents de la vie !

Bref, une mesure populaire, qui n’impacte pas les particuliers, mais qui ne résout aucun problème de fonds !

Eh bien, nous voici avec la seconde lame benoit hamon qui se prend pour Zorro et annonce que la loi lagarde n’est pas aller assez loin dans l’exécution (qu’écrivons nous !!!) l’élimination du crédit toxique !
En conséquence : les pauvres gens ne savent pas ce qu’ils souscrivent et nous entrons un peu plus dans une période de déresponsabilisation, car le vrai problème du surendettement passif n’est toujours pas attaqué !

Hamon veut donc tuer le crédit conso !

Cette volonté se base sur une étude réalisée par l’UFC Que choisir. Il est certain qu’en cherchant ce qu’il ne va pas cette association de consommateur trouvera ce qui ne va pas chez les organismes prêteurs ! c’est assez facile finalement !

Donc les points de vente qui proposent des cartes de magasin refourguent à la volée des credit renouvelables sans aucune étude de solvabilité et sans autre contreproposition de crédit conso.

  • Ils n’ont pas le droit et ne respecte pas la loi !
  • Alors qu’on leur fasse respecter !
  • Mais non, il faut aller plus loin alors, il faut leur interdire la vente de ce type de crédit.

Ce n’est pas le boulot de cette association de consommateur, mais il faudrait mettre plus en lumière le pourquoi des familles arrivent en situation de surendettement ! chose moins évidente !
Bref, enquête choc, mesure facile à prendre et populaire : faut leur casser la gueule à ces salauds de cofidis !

Pendant ce temps la, on ne rend pas compte du problème du surendettement passif, de l’exclusion bancaire et économique de certains foyers obligés de se retourner vers les organismes de prêts pour continuer à consommes pour vivre et non pas vivre pour consommer !

2 thoughts on “Suppression du credit revolving : aide ou déresponsabilisation ?

  1. grolimund

    Pour tous vos besoins de crédits ou de financements.
    Veuillez contacter madame Grolimund Wehrli Theresa pour toutes les
    informations.
    Email: (grolimundtheresawehrli@outlook.fr)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *