credit responsable

Aide sociale urgente : CCAS

Vous avez besoin d’une aide sociale urgente pour payer vos factures ?

La commune, et plus précisément le CCAS, le Centre Communal d’Action Sociale, procure une aide sociale aux personnes et aux familles pauvres, surendettées ou au bord du surendettement. Le CCAS les aide à faire face aux besoins urgents les plus basiques du quotidien (achat de nourriture, de vêtements, frais de transport).

Centre Communale d'Action Sociale

 

En résumé; afin d’obtenir une aide sociale urgente, une aide financière urgente mais aussi d’obtenir des informations sur vos possibilités de crédit ou de prêt, pensez à vous rendre au CCAS, Centre Communal d’Action Sociale le plus proche.

Quelle est la mission du CCAS, le Centre Communal d’Action Sociale ?

Le CCAS est un établissement public qui a un rôle de solidarité au niveau local. Le CCAS est présidé par le maire de la commune, il anime une action globale de prévention et de développement social dans sa commune.

Lorsque le CCA s’occupe de plusieurs communes, on le nomme le CIAS, Centre Intercommunal d’Action Sociale.

Les actions sociales du CCAS ?

  • Lutte contre l’exclusion et la pauvreté, notamment avec l’aide alimentaire.
  • Fournit toutes les informations aux familles en difficulté concernant leur droit et leur possibilité d’aides sociales, de subventions existantes (ASH, APA, APL, ..) mais aussi de crédit ou de prêt. Si vous devez constituer un dossier de demande d’aide financière, le CCAS peut vous aider !
  • Crée des structures d’aide sociale pour la petite enfance, les retraités, les personnes âgées, les handicapés.
  • Au quotidien et dans l’urgence, le Centre Communal d’Action Sociale intervient surtout pour attribuer des aides de secours, sous forme de versements monétaires ou de prestation en nature (colis alimentaires).
  • Une des solutions d’urgence du Centre Communal peut être de vous proposer un prêt à taux zéro. Ce prêt CCAS doit compléter d’autres dispositifs d’aide, en attendant un retour à la normale de votre situation financière.

L’aide du CCAS est ainsi primordiale pour un grand nombre de familles.

calculette pret immobilier pour un meilleur taux !

Comment utiliser la calculette pret immobilier pour obtenir le meilleur taux d’emprunt ?

La calculette pret immobilier, c’est simple et gratuit !

Afin d’évaluer vos possibilités d’emprunt pour votre projet immobilier et vous donner une idée de votre capacité d’endettement, rendez-vous sur une calculette pret immobilier (appelé aussi simulateur d’emprunt ou comparateur de crédits). Il existe de nombreuses propositions de comparateur de credits en ligne. Choisissez celui qui correspond le plus à votre projet.

Crédit immobilier ? Rachat de crédit ? Regroupement de crédit ? Prêt personnel ? Crédit travaux ? Crédit auto ? Crédit professionnel ? Projet financier ? Pour le cas présent, prenez une calculette crédit immobilier.

Munissez-vous de toutes les informations sur votre projet immobilier et votre situation financière : montant du prêt, type de bien, état d’avancement du projet, coût des travaux, revenus mensuels du foyer, crédits en cours (crédit immobilier et crédit consommation).

Tapez « calculette pret immobilier » ou « comparateur crédit immobilier » sur internet et choisissez l’offre qui vous semble adaptée. Par exemple : meilleurstaux, empruntis, cyberpret, devissima.

Bon à savoir ! Choisissez une calculette pret immobilier qui interroge le maximum d’organismes bancaires reconnus sur le marché comme Sofinco, Cetelem, Franfinance. Vous aurez ainsi un plus grand échantillon de propositions de taux.

Calculette pret immobilier : quelles sont les informations demandées pour obtenir une offre au meilleur taux ?

Il s’agit de préciser votre projet et transmettre les informations sur votre situation financière, personnelle et professionnelle. Voici plus ou moins les différentes informations demandées.

  • Montant et durée de l’emprunt.
  • Information sur le bien immobilier à acheter : achat neuf ou ancien ?
  • Information sur le type de bien : appartement, maison, terrain, maison + terrain, autre.
  • Information sur l’usage du bien : résidence principale, résidence secondaire, investissement locatif, SCI (Siciété Civile Immobilière).
  • Etat d’avancement du projet : demande d’information, recherche active, compromis signé, signature plannifiée du compromis.
  • Code postale et ville.
  • Prix du bien immobilier et frais de notaires (indication automatique).
  • Coût éventuels des travaux.
  • Montant de l’apport personnel.
  • Demande d’emprunt seul ou avec un co emprunteur ?
  • Avez vous déjà été propriétaires recemment ou co emprunteur ?
  • Information personnelle (civilité, adresse, situation familiale etc..).
  • Information sur votre situation professionnelle, vos revenus mensuels, votre banque et votre ancienneté à cette banque.
  • Information sur vos autres crédits immobilier et crédits consommation.
  • Précision concernant le fichage banque de France et les dossiers de surendettement éventuels.

Pour ceux qui ont testé une calculette pret immobilier, par laquelle êtes-vous passé ? Merci pour vos retours ! Plus on partage nos expériences, mieux on sera informé des bonnes et mauvaises pratiques.

Rachat de crédit locataire : éviter le surendettement

Le rachat de crédit locataire, c’est quoi ?

Le principe du rachat de crédit locataire est de regrouper ses crédits immobiliers et/ou ses crédits à la consommation quand on est locataire afin de baisser ses mensualités et d’optimiser son budget. En effet, en cumulant des crédits auprès de plusieurs organismes, on cumule les intérêts et peut-être même les assurances.

regroupement de prets

Le surendettement est une situation à absolument éviter car il vous pénalise au quotidien. Votre banque risque de ne plus accepter vos paiements et de refuser vos chèques, virements ou prélèvements. Pour éviter l’ Interdit bancaire banque de France et de devoir faire appel à une commission de surendettement, il ne vous reste plus que quelques jours pour réagir. Le rachat de crédit peut être une solution.

Si vous êtes éligible au rachat de crédit, vous aurez alors qu’une seule mensualité pour tous vos crédits. Cela facilitera aussi la gestion de vos finances ! Cette mensualité sera adaptée à vos revenus. Le montant mensuel de vos remboursements diminuera. En revanche, la durée de vos remboursements augmenteront.

Vous pouvez aussi souscrire un prêt supplémentaire lors du regroupement de crédits afin de financer un nouveau projet (achat d’une voiture pour votre nouveau travail ou travaux pour rénover votre cuisine).

Pour vous rendre compte de vos possibilités et obtenir des offres de financement, le plus simple est de commencer par faire une simulation en ligne ou par téléphone. Vou pouvez par exemple passer par Responis, CAFPI, Solutis. Cette simulation est simple, rapide et gratuite.

Pense bête ! Avant de réaliser une simulation, ayez donc bien en tête vos revenus, vos charges (remboursement des emprunts et des intérêts, dépenses courantes, etc..) et toutes les informations liées à vos prêts en cours.

Le rachat de crédit hypothécaire, c’est quoi ?

Le rachat de crédit hypothécaire permet de financer un nouveau projet ou rembourser vos crédits si vous avez trop de dettes. Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, vous pouvez ainsi, sous certaines conditions, mettre en garantie votre maison pour obtenir votre financement.

Les avantages du rachat de crédit locataire versus hypothécaire ?

Le rachat de crédit locataire est surtout destiné aux personnes qui ne sont pas propriétaires. Néanmoins, les propriétaires ont parfois intérêt à souscrire un rachat de crédit locataire au lieu d’un rachat de crédit hypothécaire. Il est toujours important et essentiel de comprendre les implications de tels crédits et de se poser les bonnes questions !

Nous vous recommandons vivement de vous faire aider, conseiller et de prendre le temps de lire les différents contrats de prêts. Votre objectif est de trouver la solution la plus adaptée à votre situation en prenant le moindre risque possible et surtout d’éviter le surendettement.

Le propriétaire qui prend un rachat de crédit hypothécaire, doit mettre son logement en garantie. C’est à dire que s’il ne peut plus payer les mensualités de ses emprunts, il risque de perdre son logement. Par ailleurs, pour réaliser cette hypothèque, il doit passer devant un notaire et cela a des frais !

Si vous devez racheter seulement quelques crédits à la consommation, ne mettez pas votre logement en garantie. Informez vous en faisant des simulations en ligne ou par téléphone.

Les inconvénients du rachat de crédit locataire versus hypothécaire ?

Les conditions pour obtenir un rachat de crédit locataire auprès des organismes bancaire sont moins intéressantes que celles du rachat de crédit hypothécaire. Lorsque l’on est propriétaire, on peut faire un rachat de sommes plus importantes, avec des durées de remboursement plus longues.

Le rachat de crédit hypothécaire pour locataire, à éviter ?

Si vous êtes locataire et que vous avez un proche qui est d’accord pour mettre son logement en garantie, vous pouvez faire un rachat de crédit propriétaire.

Cette solution est à éviter mais sachez qu’elle existe.

Avez-vous des commentaires sur le rachat de crédit hypothécaire et locataire ? Merci d’avance pour votre partage d’expérience !

Pret-Simulation.be pour un crédit au top en Belgique

Pret-simulation.be est une start-up qui vous permet de simuler une demande de crédit ou de prêt personnel gratuitement et simultanément auprès de plusieurs établissements bancaires en Belgique. Ce site belge 100% en ligne n’est pas un organisme bancaire mais un intermédiaire comme la plateforme de simulation Credifina pour un crédit en France.

Pret-Simulation.be - simuler un crédit en Belgique

En multipliant les demandes de prêts auprès de plusieurs établissements bancaires et financiers, Pret-Simulation.be vous permet de trouver l’offre la plus adaptée à votre projet et à votre situation mais aussi d’augmenter vos chances de voir votre dossier accepté par l’un d’entre eux.

Pret-Simulation.be : un outil de simulation de prêt au top en Belgique

Cet outil de simulation gratuit et simple d’utilisation va donc vous permettre de vous informer sur les différentes options qui s’offrent à vous et va ainsi vous aider à faire votre choix.

Bon à comprendre : la simulation de crédit de pret-Simulation.be est gratuite car financée par des partenaires : des banques et des organismes financiers situés en Belgique.

Attention ! Il est important de prendre le temps de regarder les détails et de vous concentrer sur les tenants et aboutissants de chaque proposition. L’objectif de votre demande de prêt ou de crédit n’est pas de vous retrouver dans une situation précaire mais de trouver un coup de pouce vous permettant de réaliser votre projet. Soyez responsable, optez pour le crédit responsable et n’oubliez pas de lire tous les *.

Si vous faites cette démarche en connaissance de cause, ce type de simulateur peut vous aider à faire de sacrées économies.

Pret-Simulation.be : trouver le meilleur taux et s’informer sur le crédit en Belgique !

Cette start-up a deux objectifs :

  1. Vous faire obtenir le meilleur taux de crédit et ainsi vous aider à trouver le crédit qui vous coutera le moins cher auprès des banques et établissements financiers belges. La simulation en ligne vous permettant de comparer les offres de financement qui peuvent vous être proposées en Belgique.
  2. Vous informer au sujet du crédit en Belgique :
    • les types de crédit en Belgique,
    • comment choisir au mieux son financement,
    • comment effectuer une bonne simulation de prêt personnel,
    • connaître ses droits et ses obligations en matière de crédit en Belgique,
    • s’informer régulièrement sur d’autres sujets connexes au crédit comme l’automobile ou l’immobilier en Belgique.

Credifina : super taux de credit

Site internet autonome, c’est à dire qui n’appartient à aucun organisme bancaire, Crédifina.com est un site d’information sur le crédit à la consommation, le crédit immobilier et le rachat de crédit. Credifina est ainsi un intermédiaire entre vous et les banques.

Le site vous guide et vous informe au mieux afin de vous permettre d’obtenir un ou plusieurs crédits ou demande de prêt bancaire. Credifina se veut objectif pour vous aider à trouver le prêt ou le crédit le plus adapté à votre situation et vous avertir des dangers potentiels.

Surtout prenez toujours le temps de lire les tenants et aboutissants de chaque crédit ou emprunt bancaire avant de vous engager ! Dans ce cas là, le temps n’est pas de l’argent, au contraire… le temps de la réflexion est la condition pour éviter de se mettre dans une situation précaire. Informez-vous afin de maitriser tous les facteurs pour négocier votre prêt au moment de votre entretien. N’hésitez pas à vous faire aider par quelqu’un de votre entourage ou une association.

Ce qui nous plait sur le site de Credifina

La possibilité de simuler votre emprunt en comparant les taux proposés par divers organismes bancaires. Cela vous permet ainsi de trouver le crédit ou le prêt bancaire au meilleur taux en seulement quelques clics. Pour cela Credifina propose 4 étapes :

  1. Déposer une demande
  2. Recevoir des offres
  3. Comparer les taux proposer
  4. Choisir la banque la plus adaptée à ma situation

Pour information, il existe d’autres simulateurs de crédit gratuits et rapides sur internet.

Pensez à regarder les établissements bancaires qui sont concernés par chaque simulateur. Peut-être, certaines banques ne sont pas interrogées d’ou l’intérêt de tester plusieurs simulateurs de crédit conso pour être certain d’obtenir le meilleur taux. La simulation est GRATUITE , RAPIDE et SANS ENGAGEMENT, alors c’est un bon moyen de faire plusieurs simulations de crédit afin de mieux comparer ce qu’elles ont à proposer. Vous pourrez ainsi choisir l’offre de crédit la moins cher et peut être réaliser votre projet !

Je suis au chômage et j’ai un besoin d’argent urgent !

A l’heure actuelle, et même pour les plus chanceux qui ont fait des études, on risque tous de se retrouver au chômage à un moment donné dans notre vie. Et c’est malheureusement et souvent à ce moment la que nous avons un besoin d’argent. Un malheur n’arrivant jamais seul (un bonheur non plus vous me direz, restons optimistes !). Votre voiture ou votre frigo vous lâche, vous devez déménager etc… les raisons peuvent être nombreuses pour avoir des charges qui augmentent et un budget limité.

reserve-de-credit

C’est justement pour éviter d’empirer les choses et de se protéger contre les risques de surendettement, que nous nous efforçons, à travers ce blog, d’essayer d’être responsable – à notre humble niveau et dans la mesure du possible bien sûr, chaque situation étant particulière.

Vous êtes dans le pétrin ? Respirez et prenez le temps de réfléchir au meilleur moyen de trouver de l’aide, de l’argent sans empirer votre situation. L’objectif étant de se concentrer pour trouver la meilleure solution à votre problème.

Il existe des crédits proposés par les banques spécialement pour les chômeurs, leur permettant de retrouver leur pouvoir d’achat. Renseignez-vous pour trouver le type d’emprunt adapté à votre situation.

Surtout ne vous précipitez pas, n’hésitez pas à les comparer et vous informer sur les avantages et inconvénients de ce type de financement. Montez un dossier de souscription convaincant et choisissez bien la banque qui va vous accorder ce crédit. Vous aurez d’autant plus de chance d’obtenir un crédit pour personne sans emploi, si vous justifiez de l’utilité et l’efficacité de cet argent. Montrez leur que ce financement vous permettra d’augmenter vos chances de trouver un boulot (tenue présentable pour les entretiens, voiture pour une opportunité plus éloignée géographiquement de votre domicile) ou d’améliorer votre condition de vie.

Il existe des sites comme Pret-Simulation.be pour un crédit en Belgique ou crédifina pour un crédit en France qui permettent de simuler en ligne sa demande de prêt personnel pour chômeur sur plusieurs organismes bancaires.

Organismes bancaires : les prêts possibles pour un chômeur

  • Le prêt personnel avec aval

Si vous pouvez fournir un apport de 10 % du montant que vous demandez à la banque, vous pouvez opter pour un prêt personnel. Sinon, vous devez opter pour un prêt personnel avec aval. Il s’agit de demander l’aide d’un co-emprunteur pour qu’il se porte garant de votre crédit. Ce dernier doit remplir les conditions imposées par la banque et ne doit pas être fiché par la Banque Nationale de France.

  • Le prêt personnel hypothécaire

Le prêt personnel hypothécaire permet d’obtenir un capital correspondant à la valeur réelle de votre bien immobilier. Ce bien peut-être un terrain, une maison ou un appartement. La prise d’hypothèque se fait devant un notaire. Les démarches classiques concernant l’étude de financement seront appliquées : calcul de la capacité d’emprunt suivant vos charges et vos revenus fixes.

  • Le prêt lancement pour chômeur

Ce prêt vous concerne si vous souhaitez créer une entreprise ou lancer une nouvelle activité qui va générer des revenus. Vous devez remplir certaines conditions pour ce type de prêt. Notamment, une inscription depuis trois mois sur pôle emploi, une volonté de devenir indépendant à titre principal, ainsi qu’un projet validé par le Fonds de Participation.

Autres organismes de crédit : les crédits sociaux pour chômeur

La recherche de crédit sans emploi peut devenir un véritable parcours du combattant lorsqu’il faut convaincre les banques de vous accorder ce crédit malgré votre situation. N’hésitez pas à vous tourner vers d’autres organismes.

  • Les aides de la CAF, Caisse d’Allocation familiale

La CAF, Caisse d’Allocations Familiales est un organisme qui va venir en aide aux personnes qui possèdent des revenus limités (RSA, crédit chômeur, étudiants, etc…) en leur accordant des crédits à taux d’intérêt très bas ou même des prêts caf à 0%. La condition est déjà de recevoir des allocations CAF. Vous ne pouvez pas cumuler plusieurs aides financières en même temps. Chaque caisse a une politique d’accord de prêt différente, renseignez vous auprès de votre CAF.

Il existe différents types de crédit. Le prêt d’honneur de la caisse d’allocations familiales permet notamment de financer jusqu’à 80 % l’achat d’une voiture qui facilitera votre recherche de boulot. Par exemple, le prêt mobilier et électroménager de la CAF est un crédit à 0% qui vous permet d’acheter des appareils électroménagers et des meubles indispensables pour vous assurer un confort de vie décent.

  • Le micro crédit : le prêt de l’association pour le droit à l’initiative économique (ADIE)

D’autres prêts personnels correspondants à des formules de micros crédits sont également mis à disposition des chômeurs. C’est le cas du prêt pour chômeurs de l’association pour le droit à l’initiative économique (ADIE) qui accompagne chômeurs, cdd, entrepreneurs qui sont exclues du marché du travail et a fortiori du marché du credit bancaire. Cet argent pourra être utilisé pour financer un déménagement, s’acheter un véhicule ou encore s’inscrire à une formation professionnelle.

Vous avez également le micro crédit personnel mis en place par la loi Borloo qui facilite l’accès aux prêts par les demandeurs d’emploi et les individus inscrits au RSA afin de contribuer à leur insertion sociale et économique.

  • Pôle emploi : NACRE et ACCRE

Pôle emploi propose des aides financières aux demandeurs d’emploi qui souhaitent créer leur propre entreprise. Par exemple, en supplément d’un prêt bancaire pour créer une entreprise ou reprendre une activité, le nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise (NACRE) vous permet de recevoir une aide financière d’un montant de 1000 € à 10 000 €, à taux zéro et sans garantie. Il y a également l’aide aux chômeurs créant ou reprenant une entreprise (ACCRE) dont l’objectif est de vous aider à créer une entreprise ou reprendre une société existante.

En général, si vous souhaitez créer votre entreprise pour sortir du chômage et vous créer votre propre emploi (Bravo !), voici les 8 aides faciles à obtenir :

Logement social : Etes-vous prioritaire ?

Qu’est-ce qu’un logement social ?

C’est un logement construit avec des aides (avantages fiscaux, subventions publiques et prêts à taux privilégiés). L’objectif d’un logement social est de loger des personnes qui ont peu de revenus et de leur faire bénéficier des loyers moindres que dans le parc privé. Vous pouvez demander un logement social que si vous avez des revenus modestes.

Comment demande t-on un logement social ?

C’est simple ! On demande un logement social sur le portail en ligne du gouvernement. Ce portail permet de réaliser toutes les démarches. Une fois la demande effectuée, vous pouvez encore modifier votre dossier en ligne ou faire le renouvellement de votre demande en quelques clics.

Pensez-y avant de faire une demande en ligne : avez-vous tous les documents demandés en version informatique (carte d’identité, éventuellement titre de séjour, justificatifs de revenus…)? Si ce n’est pas le cas, rendez-vous directement au guichet. La demande peut être faite n’importe où, même dans une commune différente de celle où l’on recherche le logement social.

Quels sont les critères pour bénéficier d’un logement social ?

Il ne faut pas dépasser un plafond de ressources fixé chaque année selon les régions, la composition du ménage et le montant du loyer. Le critère principal sera le niveau de revenus du ménage. Pour les autres critères à remplir pour bénéficier d’un logement social, n’hésitez pas à consulter le site du Ministère de la Cohésion des Territoires. Certaines personnes en grande difficulté seront néanmoins prioritaires.

Quelles sont les personnes prioritaires à une demande de logement social ?

L’attribution d’un logement à un demandeur s’effectue au sein d’une « commission d’attribution » (la CAL). Composée de représentants du bailleur (dont un représentant de ses locataires), un représentant de la mairie où se trouve le logement et un représentant de l’Etat, la CAL se réunit à intervalles réguliers et examine les dossiers des candidats répondant aux critères pour chaque logement social disponible. Le Préfet est informé de la tenue de la CAL et peut y participer à sa demande. Le maire peut proposer des candidats en fonction des logements qui lui ont été réservés, tout comme peut le faire Action Logement.

L’Etat, sur le contingent préfectoral, peut proposer des candidats qui répondent aux critères des personnes prioritaires. Ces ménages prioritaires sont les personnes mal logées, défavorisées ou rencontrant des difficultés particulières de logement, par exemple les personnes reconnues prioritaires au titre du droit au logement opposable (DALO), les personnes victimes de violences conjugales, les personnes handicapées, hébergées ou logées temporairement, les personnes vivant dans des logements insalubres ou menacées d’expulsion.

Etudiants, quelles aides au logement (APL, ALS, ALF) ?

La CAF propose 2, voir 3 aides au logement pour les étudiants en fonction de leurs ressources et de la catégorie de logement dans lequel ils souhaitent résider. Ces différentes allocations ne sont pas cumulables.

En fonction de sa situation, un étudiant peut ainsi recevoir :

  • l’APL (aide personnalisée au logement) lorsqu’il réside dans un logement conventionné (HLM, foyer…),
  • l’ALS (allocation à caractère social) qui concerne les étudiants qui résident dans un autre type d’habitation,
  • Si l’étudiant dans cette dernière situation a aussi des enfants à charges, il peut demander une allocation de logement à caractère familial (ALF) à la place de l’ALS.

Bon à savoir :

  • La plupart des conditions d’attribution de l’APL et l’ALS sont les mêmes.
  • Les étudiants salariés ont les mêmes droits que ceux qui ne travaillent pas. Ce qui compte ce sont les revenus, et non de le statut.
  • Sous certaines conditions, un étudiant peut également demander une avance ou une garantie Loca-Pass (1 % Logement) afin de financer :
    • le dépôt de garantie, prêt à 0% pour payer le dépôt de garantie du logement à louer
    • ou une caution, l’état se porte alors caution auprès des propriétaires
      • soit via son dispositif « Clé» (Caution Locative Etudiante),
      • soit de façon plus générique avec la Garantie Universelle des Loyers.

l’APL (Aide personnalisée au logement)

Les conditions pour recevoir les APL sont indiquées sur le site de la CAF. En résumé, voici les conditions pour bénéficier de l’aide au logement étudiant :

  • être français,
  • titulaire de son bail et payer un loyer,
  • ne pas avoir de lien de parenté avec le propriétaire du logement,
  • le logement doit être décent avec un minimum de confort et situé en France,
  • les ressources doivent être inférieures à un certain montant. Les ressources prises en comptes sont les revenus soumis à l’impôt sur le revenu. Toutefois, pour les étudiants qui n’ont pas de revenus mais reçoivent des transferts d’argent familiaux, il leur est appliqué un plancher de revenu forfaitaire.

Les étapes à suivre pour demander et recevoir vos APL sont les suivantes :

  1. Connaitre le montant de votre aide au logement peut vous permettre de choisir entre 2 appartements. Utilisez le simulateur de la CAF pour connaître le montant de vos aides.
  2. La demande d’APL se fait au moment d’emménager. Remplissez et validez votre demande sur la CAF.fr.
  3. Pour suivre votre demande, téléchargez l’appli Caf-Mon Compte.
  4. Le premier versement a lieu 2 mois après la validation de votre dossier : si vous faites votre demande en ligne en septembre, votre droit sera ouvert en octobre et vous recevrez votre premier paiement début novembre.

Anticiper une baisse des aides APL à partir du 1er octobre 2017

Baisse des APL de 5 euros : c’est intelligent ?

Emmanuel Macron et son gouvernement ont annoncé une réduction du montant de l’aide personnalisée au logement (APL) de 5€/mois par ménage pour tous les bénéficiaires. Cette mesure s’appliquera dès le 1er Octobre 2017.

On s’interroge alors sur le « Pourquoi ? » d’une telle mesure qui touche principalement les personnes en difficultés financières.

Les bailleurs sociaux ainsi que les associations de défense des locataires y voient une « mesure injuste qui pénalisera les ménages les plus modestes ». Cette décision « va porter préjudice à près de 6 millions de nos concitoyens », s’indigne l’Union sociale pour l’habitat (USH), qui regroupe quelque 740 bailleurs sociaux. « Les aides personnelles au logement sont un outil indispensable à la solvabilisation de nombreux ménages modestes et leur baisse serait un très mauvais coup porté à leur pouvoir d’achat et à leurs conditions de vie », poursuit-elle.

APL

Le gouvernement de Macron n’avait-il vraiment pas le choix de baisser les APL ? Une urgence pour boucler le budget ?

Le Premier ministre Edouard Philippe confirme « évidemment que c’est pas intelligent » mais le Premier ministre « exécute » le budget de la majorité précédente et assure que « si on avait pu faire autrement, on l’aurait fait ».

La majorité précédente contredit cette affirmation : « le gouvernement Hollande n’avait « jamais » envisagé une baisse des aides au logement ».

Le premier ministre Edouard Philippe contre-attaque en proposant à ce dernier de rendre publique la lettre de cadrage qui selon lui prévoyait cette mesure… A suivre, ou pas !

Quel avenir pour les APL, les aides personnelles au logement ?

On peut alors se demander si cette première mesure est le début de la fin des APL, aides personnelles au logement ?

Selon un responsable du ministère une suppression pure et simple des APL, évoquée par certains médias, « n’a jamais été envisagée et n’aurait aucun sens ».

Il s’agit néanmoins selon Christophe Castaner, porte parole du gouvernement, de revoir ce dispositif d’aide au logement, de le mettre à plat pour améliorer son efficacité. « Toutes les études montrent que notre système d’APL et souvent d’aide fiscale au logement font monter le prix des loyers ». « L’urgence c’est, pour le dernier trimestre de cette année, faire en sorte que chacun puisse toucher son APL, parce que c’est ça la bonne nouvelle entre guillemets, alors que les crédits n’étaient pas là », a assuré le porte-parole du gouvernement, précisant cependant qu’il ne voulait pas « minorer » l’effort demandé aux bénéficiaires.

La baisse des APL risque d’augmenter mais les loyers eux vont baisser!

Mise à jour le 13 septembre 2017 

Le gouvernement envisage de diminuer les APL d’au moins 1 milliard d’euros. Baisses modulées selon les territoires et les logements mais pourraient atteindre jusqu’à 50 euros par mois. Pour que cette baisse soit transparente, les loyer devraient reculer d’autant. Le gouvernement demande une baisse de loyer de 1,4 milliard d’euros à l’Union sociale pour l’habitat (USH) qui fédère le monde HLM. A suivre…

Comment se préparer à la baisse des APL ?

En attendant, si vous êtes bénéficiaires des APL, nous vous conseillons de penser à bien prendre en compte cette baisse de 5 euros à venir dès octobre 2017. Anticipez, dès aujourd’hui, la diminution de vos ressources.

Vous pouvez par exemple prendre contact avec les organismes d’habitat social afin de déposer un dossier de demande de logement social comme union-habitat.org ou les services municipaux. Si vous le souhaitez, cette demande de logement social peut s’effectuer directement en ligne sur le portail du logement social du gouvernement.

Et si vous êtes étudiant, vous pouvez rechercher un logement en colocation, ou vous rapprocher des services sociaux étudiants (exemple : CROUS, …). Recherchez pour la rentrée les loyers qui se rapprochent le plus des dépenses que vous pouvez assumer seul, avec l’aide de vos proches, ou parallèlement à un emploi étudiant. N’hésitez pas à consulter toutes les informations sur les aides au logement pour étudiants.

Banque Casino – Un crédit Qui déchire !!!

Banque Casino propose une gamme complète de crédit à la consommation

Banque Casino propose en effet 3 offres de crédit à la consommation, c’est la banque qui vous permet de décrocher un taux hallucinant ou le super taux pour votre projet.


  • Le prêt personnel
  • Le crédit renouvelable
  • Le rachat de crédits

A savoir ! Le crédit conso peut financer un déménagement. Pour cela, évaluez tout d’abord le budget de votre déménagement et faites une simulation en ligne avec le montant demandé. Ce montant doit être compris entre minimum 3 000€ et maximum 15 000€. Banque Casino répond alors à votre demande avec un taux adapté à votre budget et votre besoin.

Banque Casino propose aussi un prêt travaux

Vous souhaitez décorer, améliorer, construire votre maison ou votre appartement ? Que vous soyez propriétaires ou locataires, la Banque vous met à disposition un financement vous évitant de prélever dans votre épargne. Obtenez une estimation réaliste et une réponse de principe immédiatement avec la simulation 100% en ligne. La proposition de la banque dépendra de votre type de travaux :

  • Travaux Extérieur (terrasses, jardin, piscine)
  • Rénovation (maison écologique, fenêtres, toiture, climatisation, chauffage)
  • Décoration (cuisine, salle de bain, maison)

La souscription à un crédit de la Banque Casino se fait 100% en ligne

Un simulateur de crédit vous permet de recevoir, en 3 clics, une proposition de la Banque qui vous permettra peut-être de réaliser votre projet. Les avantages mis en avant par cet organisme bancaire sur sa proposition de crédit à la consommation en ligne sont les suivants :

  • Simplicité
  • Rapidité
  • Sécurité
  • Signature électronique

Simulez un crédit avec Banque Casino

Ce simulateur ne concerne que les crédits proposés par la Banque Casino. N’hésitez pas à consulter d’autres simulateurs de crédit pour trouver la banque qui peut vous aider dans vos projets.

Si vous avez testé La Banque Casino, nous serions intéressés par avoir votre retour. Merci à tous pour vos partages d’expérience !

3 raisons pour prendre un petit credi conso au lieu d’un revolving ?

Nous vous avons exposé dans 2 précédents articles le concept du mini credi Un credi conso qui vient d’ailleurs, plutot des pays anglo saxon pour couvrir très souvent un besoin de trésorerie. Un prêt conso qui n’est pas arrivé encore en France, mais nous vous proposons ici 3 bonnes raisons de le préférer un jour au revolving si jamais il devait arriver dans notre pays.

1. Un credi conso avec une durée choisie par l’emprunteur entre 7 et 45 jours

Le petit credi conso est à rembourser entre 7 et 30 jours et est utilisé par les emprunteurs pour faire face à un coup dur ou une envie précise. On sait que l’on doit rembourser le montant du crédit et les intérets au bout de l’échéance que l’on a nous même indiqué à l’organisme prêteur. En conséquence, et point principal par rapport au credit revolving, on sait quand on va rembourser l’emprunt.

2. Un montant défini par l’emprunteur

Le credit revolving, on sait combien on emprunte au début mais c’est l’organisme prêteur qui nous donne un montant. Plus le profil de l’emprunteur est bon (demande de credit en CDI, priopriétaire de maison, sans autre credit….) plus le montant de credit octroyé par la banque est élevé. En conséquence, on reçoit parfois plus d’argent que l’on demande… et puis si on rembourse correctement, parfois l’organisme prêteur nous dit « comme vous êtes un bon client on vous accorde encore plus d’argent ! » mais on ne sait pas combien on a remboursé, combien il reste à rembourser et sur combien de temps… Bref, le crédit revolving, il est simple de s’y perdre. Avec le petit prêt court terme, l’emprunteur sait combien il emprunte, combien d’intérêt il devra payer et quand il doit le rembourser.

3. C’est une expérience credi conso limitée dans le temps

Le crédit revolving son remboursement peut durer sur une bonne partie de sa vie. Le petit crédi consommation court terme, c’est une expérience crédit sur un mois maximum. Une bonne façon de savoir si on est capable de rembourser un petit montant sur une faible durée sans s’embarquer dans une spirale infernale.

5 différences entre un petit credi et un micro credit

Sur crédit responsable, on vous a souvent parlé du micro credit, un prêt d’utilité sociale et publique. On en parlait souvent dans le cadre de la création de microentreprise. Le microcredit en France est noble et ne doit pas se détourner de sa mission. La terminologie doit d’ailleurs être utilisée avec le maximum de bon sens. Microcredit est un service financier et une nouvelle façon de concevoir le crédit qui vient d’un pays d’Asie, ne galvaudons pas ce mot.

1. Petit credi ou Short term Loan : le microcredit à l’anglosaxone

Depuis 7 ou 8 ans, les pays anglo saxons ainsi que l’Europe de l’Est fournissent un autre type de microcredit. Il est appelé le Short Term Loan ou mini credi. Un produit que nous vous avons déjà présenté. D’où une possible confusion.

2. Microcredit et petit credit : des montants différents

credi petitLe microcredit est micro de par son montant (aux alentours de 1500 €) mais il a une utilité business, collective ou sociale. Le STL ou petit credi a un montant maximum de 500 € et peut débuter à partir de 50 €

 

3. Microcredit d’utilité sociale vs un petit crédit conso pour un besoin ponctuel

Ce crédit est utilisé pour chercher un emploi ou bien s’acheter un moyen de locomotion afin de trouver un emploi. Le microcredit peut être utilisé pour commencer une aventure entreprenariale. Le petit crédit conso (ou PCC) est utilisé pour un besoin ponctuel et surtout pour palier à une situation difficile de trésorerie dans la plupart des cas.

 

4. Le petit crédi conso est obtenu immédiatement

Le microcredit est octroyé après une étude de dossier approfondie avec souvent des oraux passés devant des commissions. Il faut démontrer une forte motivation pour obtenir ce type de credit. Le crédi petit jusqu’à 500 € se fait par une demande en ligne, une étude du dossier dans la journée et un envoi des fonds sur le compte du demandeur entre 5 et 10 minutes après une réponse positive de l’organisme.

5. Le taux d’intérêt faible du microcredit contre un taux d’intérêt élevé pour le PCC

Le microcredit a une vertue sociale comme vue précédemment et donc l’aide financière ne se fait pas à n’importe quel cout. Ce n’est pas le cas du petit crédi conso, car un service financier octroyé si rapidement a un cout ; et ce cout est élevé.

Pourquoi votre gestion budgétaire n’améliore pas vos fins de mois ?

Vous pensez avoir une bonne gestion budgétaire au sein de votre famille ? Vous veillez au grain entre les dépenses alimentaires, les quelques sorties en famille et surtout les factures ? Mais à la fin du mois, c’est toujours pareil : c’est rik rak ! Votre gestion budgétaire n’est pas bonne !

La plupart des foyers français vivent sans avoir de gestion budgetaire. C’est en partie ce qui explique pourquoi la plupart de nos concitoyens finissent difficilement leur fin de mois.
Et pourtant même pour les foyers français tenant un budget, il arrive parfois que ceux-ci ne tiennent pas la gestion de celui-ci ou en tout cas les contraintes budgétaires qu’ils se sont fixés pour garantir une fin de mois plus facile.
Selon moi, si votre tenue de budget n’a pas fonctionné, c’est parce que vous n’avez pas analysé les véritables raisons de l’échec.

Voici 6 raisons pour lesquelles votre gestion budgétaire ne vous amène pas une fin de mois plus facile

1.    Vous vous laissez tenter par la tentation du « je le mérite bien »

Ce n’est pas une question de revenu élevé, de CDI, CDD ou RSA. En effet, chaque travail mérite salaire. Mais une fois le salaire arrivé, comment le dépensez vous ? êtes vous regardant à la dépense ou vous laissez vous tenter par des achats plus impulsifs parce que vous le méritez ? Si vous méritez tout ce que vous avez ? bien sur ! Mais il ne faut pas que ce soit un prétexte pour acheter tout et n’importe quoi ! Il se peut que vos fins de mois difficiles soient uniquement causées parce que vous cédez au principe du « je l’ai bien mérité ».

2.    Vous vivez peut être au mauvais endroit

Naitre, grandir, vivre au meme endroit toute votre vie n’est peut être pas une bonne solution pour la gestion de votre budget. Remettez en question certaines choses comme la routine que vous vivez. Il se peut que l’endroit que vous habitez n’offre pas les bonnes perspectives économiques (y a-t-il du travail pour vous ?) En conséquence, est ce que le loyer, même s’il est modeste, n’est pas trop cher car vous n’avez pas de ressources pour vous l’offrir ? Ce sont les questions à vous posez pour que vos fins de mois se passent mieux.

3.    Vous n’avez pas mis à jour vos dépenses mensuelles

Vous avez toujours le même crédit immobilier ! Avez-vous pensé à changer votre abonnement de téléphone portable ? Est-ce que votre box internet est encore Alice ?
Il faut savoir mettre en concurrence les services mensuels que vous payez sans même les regarder de près. Est-ce que votre banque est encore une banque qui vous prélève des frais indus (pensez à regarder les frais de services de banque en ligne comme ING ou Boursorama qui vous donne la carte premier gratuite. Vos fins de mois s’en trouveront améliorer.

comment améliorer votre gestion budgétaire4.    Vous êtes financièrement immature et n’apprenez pas de vos fins de mois difficiles

La vie est courte, j’en profite ! Allez , carpe diem ! Je peux mourir demain donc j’en profite
Que ce soit à 20, 30, 40 ans, les phrases d’avant achat d’un certain montant sont toujours les mêmes ! Il vous faut retenir de vos erreurs (si évidemment ces achats sont des erreurs) ! La vie est courte c’est sur ! Mais il faut savoir grandir pour qu’avec l’age, les fins de mois soient plus sereines financièrement.

5.    Vous ne gardez aucune trace de vos achats

Vous achetez, mais vous ne savez plus combien cela vous a couté. Il vous faut garder trace de vos achats, tickets de carte. Reprenez vos dépenses courantes pour estimer mensuellement ce qui part. Faites un tableau excel ou encore papier, sinon utilisez les outils en ligne gratuits comme ceux de Fastt, qui peuvent vous aider dans cet exercice d’optimiser vos fins de mois.

6.    Vous êtes influencée par une certaine fierté

Votre cercle d’amis ou de proches dépensent, donc vous dépensez. Il ne vous viendrait jamais à l’idée de vous dire : « cela n’est pas dans mes moyens » « non je ne peux pas me le permettre » car vous êtes influencé par la dictature des copains qui partent à la montagne, qui vont au cinéma… il suffit de leur dire non cette fois ci, je ne peux pas me le permettre… ça sera pour une prochaine fois. Apprenez à mettre des sous de coté pour vous offrir, plus tard, certains loisirs que vous ne pouvez pas vous permettre aujourd’hui.
Peut-être même que vous deviendrez une star dans la gestion budgétaire et dans la gestion de vos fins de mois, aux yeux de votre famille et de vos amis.

Conclusion sur votre gestion budgétaire

Ne soyez pas inquiets si vous vous reconnaissez dans certains ou tous les points vus ci-dessus. Gérer un budget et ses fins de mois n’est pas chose aisée, surtout quand on vit avec une pression sociale, la pression professionnelle et que parfois on veut juste s’évader un peu. Il convient juste de mettre un peu d’ordre dans la priorité des choses et notamment dans la gestion budgétaire et des fins de mois.

Organismes du petit credit conso : qui sont-ils ?

Dans un précédent article, nous avons expliqué ce qu’était que le short term loan ou mini crédit à court terme. Pas encore en France, mais peut être un jour, aujourd’hui, le site credit responsables fait un tour d’horizon des principaux organismes de credit conso qui proposent ce type de produit financier.

Google : comparateur de petits crédit conso à court terme de 50 à 500 €

Encore une fois, pour savoir qui proposait ce type de credit, nous avons fait nos recherches sur notre moteur de recherche coloré. Les enseignes octroyant ce type de credits sont nombreuses. Anglo-saxonnes principalement, on voit également que des pays d’europe de l’est voient fleurir ces services tout comme dans le sud de l’europe ou bien encore en Australie ou Amérique du nord. Alors, quels sont les principales offices ?

Peachy loans : le petit credit flexible

short term loans peachy loansDes petits prêts entre 50 et 700 livres (et non euros puisque nous sommes en Grande-Bretagne). Une durée d’emprunt entre 15 jours et 1 an. Une procédure simple pour ce petit crédit conso : on choisit le montant, la durée de remboursement, on valide la demande de crédit. Un formulaire est à remplir et si les informations sont jugées non risquées par l’organisme prêteur, l’argent arrive rapidement (entre 15 min et 1 heure). Le remboursement se fait par prélèvement, il est possible de faire un remboursement anticipé par simple demande via SMS.

Quickquid : le credit qui vous donne le contrôle sur l’imprévu

quickquid-short term loanDes prêts plus costaud ! On part sur des montants entre 1000 et 1500 livres. Les durées de remboursement ne sont pas chiffrées mais sont en option. Remboursement en une fois, en deux fois, ou en trois fois. Le reste est à l’identique que Peachy loans. Des fonds octroyés dans la journée de la demande.

Wonga : le credit facile et design

Wonga-short term loanCertainement l’un des sites les plus fluide et facile à comprendre lorsqu’on demande de l’argent à si court terme. Également installé au Canada depuis peu, cet organisme de petit credit conso à court terme britannique propose les mêmes services financiers que peachy loans (montant – durée – procédure par smartphone – temps de livraison des fonds en 5 minutes).

PiggyBank : le petit credit conso qui ressemble à une tirelire

piggy-bank-short term loanUne prestation de service identique à Wonga. Un graphisme de site internet et une ergonomie proche de celle d’un jeu video.