Le microcrédit : fonctionnement

Le micro credit comment ça fonctionne ?

les entreprises créées grâce à ce prêt ont un taux de survie équivalent aux autres. 68 % d’entre elles sont en effet toujours en activité deux ans après leur mise sur pied, et 79 % des emprunteurs réussissent leur réinsertion. Sans compter que le microentreprenariat crée des emplois : 1,38 par société !

Le microcrédit : à qui s’adresser ?

Vous êtes dans ce cas ? Contactez l’Adie (Association pour le droit à l’initiative économique) : l’association, qui accorde quelque 12 000 microcrédits par an, dispose de 130 antennes et de 190 permanences sur tout le territoire (450 salariés y travaillent, soutenus par 1 700 bénévoles spécialistes de la gestion, du développement commercial,…). Pour les trouver, rendez-vous sur le site www.adie.org, ou composez le numéro vert : 08 00 80 05 66.

Le microcrédit : quel montant ?

Le microcrédit se fait en trois temps : d’abord, si votre dossier est accepté, 2 000 euros maximum vous sont octroyés. Cette somme doit être remboursée en un an. Ce test est passé avec succès ? Vous pouvez ensuite emprunter jusqu’à 3 500 euros, à rembourser en deux ans. Enfin, vous pouvez prétendre à un microcrédit qui peut atteindre 6 000 euros, pour un remboursement sur 24 mois. A noter : ce prêt peut être accompagné de crédits à 0 %, ainsi que d’aides de l’Etat ou des collectivités locales…

Le microcrédit : caution, taux, et microassurance

Pour obtenir un microcrédit, il faut aussi se procurer une caution équivalente à la moitié de la somme empruntée. Du côté du taux d’intérêt, sachez qu’il est un peu élevé : 9,71 %. Auquel s’ajoute le versement d’une contribution de 5 %, à titre de solidarité. Enfin, vous avez la possibilité de souscrire, avec l’Adie, une microassurance pour couvrir la responsabilité civile et professionnelle, le stock, le local, le véhicule…